Clean diet
Astuces

« Clean diet » : le secret d’un mode de vie sain et équilibré?

Il suffit de faire un tour sur Instagram pour se rendre compte qu’on y voit de plus en plus d’assiettes remplies de verdures. Tartines d’avocat parsemées de graines en tout genre, salades de quinoa, brochettes de fruits aux noms imprononçables…les likes affluent sur les photos des gourous 2.0 tandis que le hashtag #EatClean accompagne de plus en plus de publications. Toutefois, cette révolution alimentaire qui fait de plus en plus d’adeptes a aussi ses détracteurs. Alors, est-ce vraiment une bonne idée de suivre les conseils des influenceurs en matière d’alimentation ? Le clean diet est-il si bon pour la santé que ce que l’on veut nous faire croire  ? Faisons le point sur le concept du clean diet pour mieux comprendre ce que manger sainement signifie réellement.

De quoi s’agit-il ?

Le clean diet définie un style de vie aidant à contrôler son poids et être en forme grâce à son alimentation. Il suffit, pour cela, de miser sur des aliments riches en nutriments, préparés de manière optimale et le moins transformés possible. Ce nouveau régime s’est surtout fait connaître lorsque les stars se sont mises à l’adopter, notamment Gwyneth Paltrow, Halle Berry ou encore Demi Moore. Le concept a vite plu, car il n’impose pas de restrictions caloriques strictes et n’exclue aucun groupe alimentaire, comme le font la majorité des régimes. La clé est de faire attention aux aliments qui n’apportent aucun bénéfice à notre organisme et de favoriser ceux qui ont, au contraire, des bienfaits nutritifs. Dîtes donc au revoir à l’alcool, aux graisses trans (retrouvez notre article sur les graisses pour en savoir plus sur le sujet), aux aliments transformés et aux glucides simples, autrement dit le sucre. Et, dîtes bonjour aux aliments frais, que vous cuisinerez vous-mêmes pour en tirer tous les bénéfices. Ajoutez à cela une dose quotidienne d’exercice physique, et vous obtiendrez la recette miracle pour vous sentir bien dans votre corps au quotidien.

Tout cela semble correspondre à un style de vie parfaitement équilibré ; alors, pourquoi le clean diet est-il critiqué par certains ?

Clean diet

Ne pas confondre conseil et dogme

La théorie sur laquelle se base le clean diet n’est pas mauvaise du tout, bien au contraire. C’est la mise en pratique qui peut être problématique, car elle requiert une bonne compréhension des bases de la nutrition. L’idée n’est absolument pas de copier les repas des influenceurs à la lettre, mais bien de s’en inspirer et de les adapter à sa morphologie et ses besoins. Il va de soi que l’assiette d’une femme de 50 kg n’aura pas la même taille que celle d’un homme de 70 kg. La pratique de sport est également un facteur à prendre en compte, puisque l’organisme aura, évidemment, besoin de plus d’énergie s’il est mis à rude épreuve que s’il passe sa journée au repos. Un autre risque est de tomber dans l’excès et de devenir complètement obsédé par tout ce que l’on mange, au point de culpabiliser si l’on mange un aliment qui n’est pas considéré « healthy ». Attention, donc, à ne pas être trop sévère avec soi-même, car les risques de développer des troubles alimentaires, tels que l’anorexie ou la boulimie, sont réels. L’idée du clean diet est bien d’éviter les aliments qui ne sont pas bénéfiques, et non de les interdire à tout prix.

Un concept déformé au fil du temps

L’origine du terme « clean diet » réside dans ce qui est sain et bon pour la santé. Toutefois, la notion de « clean » (de l’anglais « propre ») implique une certaine négativité à l’égard du reste des aliments, qui tendent à être vus, par simple déduction, comme « sales ». Rappelons qu’au départ, le concept faisait simplement référence à ce qui était naturel, non transformé. Le temps passant, le concept a évolué, pour devenir un régime à part entière, une mode de plus parmi tant d’autres. Le clean diet est finalement devenu, à grand renfort de marketing, le pilier des instagramers en quête de likes. Les hashtags #Vegan, #Bio, ou encore #SansSucre pulullent à présent sur la toile. Beaucoup oublient toutefois que, bien que ce régime se considère flexible, certains éléments viennent compliquer un peu les choses, comme, par exemple, le fait d’éviter les conservateurs et les colorants alimentaires. Les puristes insisteront par ailleurs sur le fait que la nourriture doit être principalement consommée de façon naturelle, c’est-à-dire, ni frite, ni réchauffée au micro-onde. En effet, une alimentation comprenant au moins 75% d’aliments crus offrirait à notre organisme une meilleure absorption des nutriments, surtout lorsqu’ils sont d’origine végétale. Vous remarquerez que la frontière avec le végétalisme est très mince.

Il y a-t-il des risques pour la santé ?

La Société Nationale de l’Ostéoporose du Royaume-Uni (National Osteoporosis Society) a remarqué que 20% des Anglais de moins de 25 ans avait réduit, voire éliminé, de leur alimentation les produits laitiers, à cause de régimes comme le clean diet. La sonnette d’alarme a donc été déclenchée face à cette mise en péril de sa santé osseuse. Nous remarquons ici, comme nous en parlions plus tôt, que le risque réel de ce régime réside, par conséquent, bien dans son interprétation, puisque le clean diet n’interdit nullement la consommation de produits laitiers. Il existe, en effet, de nombreux produits laitiers d’origine végétale, qui remplacent parfaitement les produits laitiers d’origine animale. Et puis, il existe de toute façon bien d’autres aliments qui contiennent même davantage de calcium que les produits laitiers. Vous prendrez facilement soin de vos os en consommant régulièrement du quinoa, du chou frisé, des amandes, des pois chiches, des brocolis ou encore des petits poissons, tels que les sardines. Il n’y a, par conséquent, aucune raison de blâmer le clean diet, car il ne représente aucun danger direct pour la santé.

Clean diet

La clé de la réussite : de la volonté et du bon sens

Vous l’aurez compris, donc, le clean diet n’est pas qu’un simple régime, mais bel et bien un état d’esprit alliant mode de vie sain et alimentation équilibrée. Du sport et une alimentation flexible sont la base même du concept. L’important est de ne pas s’interdire quoi que ce soit, mais simplement de faire attention et d’apprendre à réduire progressivement sa consommation d’aliments transformés. Ainsi, vous incorporerez petits à petits les aliments frais et naturels à votre quotidien. Il est primordial de comprendre ce que l’on mange et quels sont les bienfaits de ce qu’il y a dans son assiette. Rien ne sert d’espérer un miracle si vous avez ajouté des baies d’açaï hors de prix à votre salade, mais que vous avez accompagné cette dernière d’un plat de lasagnes surgelées. Les bénéfices d’un super-aliment ne suffiront, malheureusement, pas à compenser les dommages causés par les « mauvais » aliments. Mieux vaut se concentrer dans un premier temps sur des aliments naturels classiques et faire en sorte que son assiette en soit entièrement constituée.

Le clean diet en 10 points :

  1. Des aliments riches en nutriments, préparés de manière optimale
  2. Éviter à tout prix les aliments raffinés et transformés
  3. Commencer la journée avec un bon petit-déjeuner équilibré
  4. Ne pas sauter de repas
  5. Manger en plus petites quantités, mais plus souvent : petit-déjeuner, déjeuner et dîner, avec goûter le matin et l’après-midi
  6. Boire entre 2 et 3 litres d’eau par jour
  7. Adapter les portions à ses besoins physiques
  8. Faire du sport régulièrement
  9. Varier les protéines, les bonnes graisses et les glucides complexes
  10. Consommer des bonnes graisses

Clean diet

Et un dernier petit conseil pour la route : ne vous obstinez pas sur votre objectif de perte de poids. Pensez tout d’abord à votre santé. Une fois que vous aurez adopté les bons réflexes, vous verrez que vos efforts seront vite récompensés. Votre corps vous remerciera de l’intérieur et de l’extérieur !

Suivez-nous et partagez :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *